VIE DU PORT

<<  <  1 2  >  >>  
<<  <  1 2  >  >>  
Travaux sur l'appontement pétro-minéralier de Fort-de-France

L'appontement pétro-minéralier de la Pointe des Carrières à Fort-de-France va subir sur 2014 et 2015 des travaux de maintien en condition opérationnelle pour un montant estimé de 1,4 M€.

Pour mémoire, rappelons que cet appontement est utilisé par la SARA, la Cimenterie LAFARGE, etc.

Rédigé le 23/07/2014

Canal de Panama : être prêt pour le 26 janvier 2016

 

CSA mai 2014


La date d'ouverture de l'élargissement du Canal de Panama a été officiellement annoncée la semaine dernière à Miami. Le Grand port maritime (GPMLM) et le cluster GAT Caraïbes, présents à cette occasion, ainsi que tous les acteurs concernés, s'activent déjà.

 

 

Les nombreux acteurs maritimes ont entouré en rouge cette date dans leur calendrier : le 26 janvier 2016. C'est ce jour-là, si aucun nouveau retard dans les travaux n'est à déplorer d'ici là, que la nouvelle écluse du Canal de Panama entrera en service. Initialement prévue en cette année 2014, date du centenaire de l'ouverture du canal, puis en 2015, la fin des travaux va de retard en retard. À des problèmes de coûts (au moins 1,6 milliard d'euros supplémentaires aux 3,3 milliards annoncés), s'est ajoutée au cours du premier trimestre 2014 une grève des ouvriers réclamant 20% d'augmentation. Le chantier a été paralysé plusieurs semaines et a repris fin avril.

C'est à Miami la semaine dernière lors du 13e congrès de la Caribean Shipping Association (CSA), le plus gros lobby portuaire auprès des gouvernements de la zone Caraïbe, que la date du 26 janvier a donc été annoncée, preuve s'il en était besoin de l'importance de cette association. Cette « révolution portuaire » , selon un participant, était au centre de toutes les attentions et les discussions à Miami. « L'ensemble des acteurs ont chacun un plan d'investissements par rapport au Canal de Panama, en terme d'infrastructures, d'équipements portuaires, etc. Tout le monde se regarde... »

UNE FORTE DÉLÉGATION FRANCOPHONE

CSA mai 2014 b

Mrs CAUPENNE (CMA), VILLAGEOIS (GPMLM), LORDINOT (CRM), Mmes ROSAMOND (IE) et PILON (GPMLM)


Si cette émulation ne s'est pas encore généralisée en Martinique, en raison d'un modèle de fonctionnement assez fermé, certains de nos voisins sont déjà très actifs, détaille un membre influent de la sphère maritime. Devant l'importance des enjeux du commerce maritime pour la grande région Caraïbe, le regroupement en réseaux est pourtant plus que souhaitable et la CSA offre une réelle opportunité à saisir. Le grand port de la Martinique (GPMLM) le sait et s'était déplacé avec une délégation de neuf personnes à Miami. En ajoutant les délégués de Guadeloupe et de Saint-Martin, la présence francophone était forte de 15 personnes. Une présence à laquelle a été sensible le président jamaïquain de la CSA, Grantley Stephenson, qui n'a pas manqué de le souligner lors de son allocution d'ouverture. Il s'est fait fort de rappeler le rôle rassembleur que doit jouer la CSA dans cette partie très composite du monde. Au sein de la délégation martiniquaise, emmenée par Jean-Rémy Villageois, président du directoire du GPMLM, le cluster GAT Caraïbes était bien représenté. Outre sa présidente, Sandra Casanova, Jean-Claude Florentiny a suivi les débats avec intérêt. Invité en tant qu'observateur, le cluster deviendra un membre à part entière de la CFA en octobre prochain. « On se positionne comme un acteur crédible » , se félicite Jean-Claude Florentiny, qui garde en ligne de mire l'ambition de GAT Caraïbes de devenir le principal cluster de la zone. « Ce type de rencontre est incontournable pour accroître notre réseau. » Un réseau pour l'instant composé d'une vingtaine de membres martiniquais.

 

Source : http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/economie/canal-de-panama-etre-pret-pour-le-26-janvier-2016-255396.php

 

Rédigé le 19/05/2014

Une meilleure logistique pour une meilleure économie

 Faire l'interface entre les acteurs économiques pour optimiser les performances, tel est l'objectif d'un cluster. Le récent cluster GAT Caraïbes a signé un partenariat avec le cluster PACA logistique, plus ancien, pour profiter de son expérience. 

Clusters mai 2014

La Martinique et la région PACA (Provence Alpes Côte d'Azur) ont un point commun : leur économie est en grande partie tournée vers la mer. La Martinique avec les autres îles de la Caraïbe, la région PACA avec les pays limitrophes de la Méditerranée.

Quel que soit l'endroit, les stratégies de développement économique par la mer ne peuvent fonctionner qu'avec une logistique parfaite entre les très nombreux acteurs. Optimiser cette logistique, par une meilleure mobilité des hommes et des marchandises, par la réduction de l'impact écologique grâce à l'innovation, en la rendant plus sûre, etc., c'est l'objectif des clusters de ces deux régions, GAT Caraïbes et PACA logistique. Devant ces points et intérêts communs, les deux associations (statut souvent utilisé pour un cluster) ont décidé de se rapprocher. Transfert de connaissances, échange d'expérience, projets coopératifs : la convention de partenariat signée jeudi dernier a officialisé ce rapprochement.

MEILLEUR ACCÈS AU PORT POUR LES TRANSPORTEURS

Tout sauf un hasard, la signature s'est déroulée au Grand port maritime de la Martinique (GPMLM), en présence de Jean-Rémy Villageois, président du directoire. Un président convaincu de l'intérêt du cluster GAT Caraïbes, tout en rappelant qu'il « n'a pas pour but premier d'accroître l'activité. » « Dans un environnement concurrentiel comme le nôtre, nous ne pouvons que croire dans le fonctionnement en réseau. Le port fera tout pour faciliter ce projet, avec comme indicateur n°1 de réussite la baisse des coûts, par exemple celui du dernier kilomètre, bien plus élevé ici qu'en métropole. » Il donne pour exemple l'accès au port pour les transporteurs. « Nous souhaitons leur donner des places au plus près des quais. »

À peine un an et demi après sa création, le cluster GAT Caraïbes réunit une vingtaine de membres, privés et publics, tous martiniquais, dans le transport et la logistique. Encore loin des 75 de son partenaire du sud de la France, qui existe depuis l'an 2000, loin également du potentiel de son objectif. En effet, sa présidente, Sandra Casanova, vise haut. « GAT Caraïbes a pour ambition de devenir le principal cluster multi-modal (terre, mer, aérien) de la zone Caraïbes/Amérique. » « On n'est jamais trop ambitieux » , sourit-elle.


Cédric ROGER-VASSELIN  Mardi 13 mai 2014  France-Antilles Martinique

http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/economie/une-meilleure-logistique-pour-une-meilleure-economie-254414.php

 

 

Rédigé le 13/05/2014

L'extension du Terminal à conteneurs de la POINTE DES GRIVES bientôt lancée

Le Directoire du Grand Port Maritime de la Martinique (GPMLM) a obtenu le feu vert de son Conseil de Surveillance et du Conseil de l'Environnement pour lancer les travaux d’extension de la Pointe des Grives.

 Le Conseil de Surveillance du GPMLM a approuvé à l’unanimité le 17 septembre 2013 la proposition du Directoire de lancer le premier volet (3 ha) des extensions du terminal à conteneurs de la Pointe des Grives.

Par ailleurs, le CODERST (Conseil de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques) s'est prononcé favorablement le 3 octobre 2013 sur le projet global d'extension de la Pointe des Grives (12 ha) dans le cadre de l’instruction « Loi sur l’eau ».  

Les appels d'offres de travaux sont en préparation et devraient être lancés en mai 2014. Le premier volet de l'extension consiste à dégager 3 ha de terre-pleins en arrière d’un quai en retour de 310 ml. L’accompagnement de cette  nouvelle infrastructure nécessitera l’acquisition d’outillages supplémentaires.


Extension PDG volets 1 et 2 rev ET

Rédigé le 11/10/2013

Fort-de-France : meilleur Port de la Caraïbe en 2011 pour les containers

Le Port de Fort de France récompensé par la CSA en 2011

Lors de la 41ème cérémonie des Awards organisée par la Caribbean Shipping Association (CSA), le mercredi 12 octobre 2011 à l’Hôtel HILTON à la Barbade, le Port de Fort de France a reçu 2 trophées :

- Le Port Dependability qui récompense la fiabilité des équipements portuaires.

- Le Top Honour qui récompense le Meilleur Port à Conteneur de l’année de la Caraïbe.  Ce prix souligne les efforts réalisés sur le Terminal à conteneurs de la Pointe des Grives.

Le Port de Fort-de-France est donc le 1er port à conteneurs français de la Caraïbe à recevoir pareille distinction. Il entre ainsi dans le concert des grands ports de la Caraïbe après Manzanillo (MIT- Panama), Cartagène (Colombie), Kingston(Jamaïque).

 

 

Port meilleur port caraibe 2011

Rédigé le 31/10/2012